Skip to content Skip to footer

Joker War : Nouvelle bataille pour Batman

Joker War

Batman Joker War

Ce n’est pas un mais bien plusieurs trains de retard que j’ai, la série étant complète depuis le mois d’avril. Mais parfois (souvent ?) on prend du retard sur des sujets et le temps passe relativement vite quand il s’agit d’oublier. Bref, je viens de finir la Joker War, le récit fondateur du run de James Tynion IV et je dois dire que j’en suis assez satisfait.

Hello Mister J.

Alors que Tom King faisait joujou avec du vent sur son run, l’annonce de l’arrivée d’un nouveau scénariste sonnait comme une bénédiction. Suite à la fin du run de King et son final, dantesque et dramatique pour le coup, Tynion IV reprend les rênes avec un affrontement Batou/Mister J comme on les aime. Et s’il est plutôt “facile” de réussir un récit quand on voit s’affronter le Clown Prince du Crime au Chevalier Noir, il n’en est pas moins difficile de faire preuve de créativité. C’est la que Tynion nous sert une mise en scène original basé sur un personnage inconnu se nommant Le Designer, qui a recruté le Joker, le Pingouin, Catwoman et le Sphinx pour accomplir ses rêves de méfaits. Tenu dans un bon rythme, l’histoire emmène le Dark Knight vers une nouvelle manière d’appréhender sa quête de justice

Punchline

Au delà du titre accrocheur, le scénariste nous sert un nouveau personnage qui marquera les esprits d’entrée de jeu. Le Joker s’est trouvé une nouvelle compagne et elle a l’air bien décidé à l’époustoufler autant qu’elle peut. Punchline se définit par une admiration inconsidérable portée au Joker, nous rappelant la Harley de 1992. Pour autant nous sommes loin d’une simple copie, “Punchy” étant bien plus libre et indépendante dans ces manigances.

Conclusion

Au final ça me parait être une histoire parfaite pour commencer à lire du Batman. Aucun pré-requis n’est vraiment nécessaire si ce n’est la connaissance de personnages tel le Joker, Harley Quinn, Catwoman ou le Pingouin. La lecture y est facile, jamais noyé dans un trop plein de texte et emmène vers un run prometteur qui n’aura pas le temps de traîner en longueur, Tynion ayant déjà annoncé son départ du titre à l’issue du numéro #117 (cf. Joker War s’étend du #86 au #105).

🖋James Tynion IV
🎨 Jorge Jimenez / Guillem March / Tony Daniel

Batman Joker War Tome 1 / Tome 2 / Tome 3 par Urban Comics

Recommandation
4.5/5
Instagram will load in the frontend.

Leave a comment

MVRS (prononcé MARS) c’est des reviews, des théories et toute l’actu Pop et Super.

MVRS © 2022. All Rights Reserved.